Comment respirer en courant ?

Comment respirer en courant ?

Pas toujours facile de respirer correctement en courant ? Avant tout, il est nécessaire de distinguer deux moments lors de la respiration :

L’inspiration demande un certain coût énergétique et qui permet d’amener l’oxygène dans les poumons.

L’expiration sans coût énergétique permet de vider l’air des poumons.

Chaque inspiration normale permet d’absorber, au repos, en moyenne 4 litres d’air / minute. À l’effort, cela peut monter. Dès lors, il est important de renforcer son moteur de la respiration, c’est-à-dire le diaphragme pour améliorer son inspiration.

👃 VS 👄 : quelle respiration privilégier ?

La respiration naturelle qui combine le nez ET la bouche afin d’absorber plus d’oxygène à l’effort !!!

Pourquoi respirer de cette manière ?

Une respiration optimale permet un meilleur équilibre entre le CO2 et l’oxygène dans le corps (trop de CO2 est l’explication d’une impression d’asphyxier) et ça permet d’éviter d’hyperventiler en courant.

Comment optimiser sa respiration?

Privilégiez la respiration abdominale à l’effort – En courant, pensez à expirer suffisamment sans « haleter » pour évacuer le CO2

Renforcez votre diaphragme (moteur de notre respiration) en apprenant la respiration par le ventre au repos (par la méditation par exemple ou le yoga). Un meilleur diaphragme permet de réduire son coût énergétique en courant.

Apprenez à avoir conscience de votre respiration en courant afin d’apprendre à la ralentir quand elle s’emballe (exemple d’exercice : compter ses inspirations et expirations en courant).

En séance de basse intensité, forcez l’inspiration et l’expiration pour renforcer le diaphragme.

Alors, plutôt bouche ou plutôt nez en courant ? 😂