Comment tenir ses bras en courant ?

Comment positionner ses bras en courant ?

Afin d’économiser ton énergie lorsque tu cours, il est important de placer tes bras correctement. Tu verras que lorsque tu fatigues, tes bras peuvent te relancer,particulièrement lors du sprint final de ta course 😉

Cependant, il s’agit d’un point délicat car selon ton profil de course, les bras seront plutôt propulseurs ou plutôt équilibrateur. Il seront plutôt proche du corps ou plutôt en mode « avion ».Ce qui est important, c’est de respecter ton schéma de préférences afin d’être le plus économique et performant possible.

✅ Tes bras participent à la stabilisation de ta foulée et dynamise la propulsion vers l’avant si tu as un profil plutôt « terrien », c’est-à dire si tu as une foulée plutôt rasante, sans trop d’oscillation verticale et un bassin plutôt bas.Ils auront un rôle d’équilibrateur si tu as une foulée plutôt « aérienne », c’est-à-dire une foulée plutôt rebondissante avec une oscillation verticale plus importante, avec un centre de gravité plus haut.

❌ Alors, ne laisse pas tes bras ballants lorsque tu cours. Ils sont utiles et font partie intégrante du geste efficace.

1/ 🧘‍♀️ Reste le plus souple possible

Lorsque tu cours, fais attention d’être le plus détendu possible. Lorsque tu te tends, tu utilises plus d’énergie. Tes épaules doivent rester basses. Pour savoir si tu es tendu, regarde si tu crispes tes mains. Si c’est les cas, détends-les.

2/ 💪 Un angle de 90° avec vos coudes ?

De façon générale, on pourrait conseiller de faire un angle droit avec des bras.En tout cas, il doivent être actifs !Ne laisse pas les bras tomber le long de ton corps lorsque tu cours et inversement, ne les plie pas au maximum jusqu’au biceps. Tes mains doivent être au niveau de tes hanches. Avec cet angle, tu vas créer un mouvement de balancier qui va te permettre d’économiser ton énergie, d’avoir une meilleure position et donc, d’être plus performant.

3/ 🦾 Le mouvement depuis l’épaule ou depuis les coudes ?

Les deux selon que tu sois aérien ou terrien.Les aérien initieront le mouvement à partir des coudes et auront un mouvement plutôt de « tambourineur ».Les terrien initieront le mouvement à partir des épaules et auront un mouvement plutôt de « planter de clou ».C’est une image évidemment 😉. Mais si vous observez les différents types de coureur (par exemple Usain Bolt qui est aérien ou Michaël Johnson), vous observez cette différence au niveau des bras ainsi que la position du bassin ou encore le cycle de course.

4/ 🙏 Les bras proche ou loin du corps ?

Les deux sont ok. Certains courent avec les bras très proches du corps tandis que d’autres ont les coudes écartés.Cela est directement lié à ton besoin d’axialité ou de latéralité.Reste le plus naturel possible dans le mouvement de tes bras.Savais-tu que cette indication est également directement en lien avec le choix de chaussures plutôt larges ou plutôt étroites ? 😉 ⚠️

Les bras sont tout aussi importants que les jambes lorsque tu cours. Il est déterminant de synchroniser tes bras avec tes jambes en coordonnant ta jambe et ton bras opposé.